Rechercher

La Côte d’Azur

L'hiver, Stéphen Liégeard séjourne à Cannes et se plait à visiter la région. Un ami, l'académicien Xavier Marmier, l'incite alors à écrire le récit de ses séjours dans le sud. En 1887, c’est chose faite ! Il écrit en effet, dans son domaine de Brochon, son ouvrage le plus célèbre, La Côte d’Azur. Dans ce livre, il décrit les villes et les sites, de Marseille à Gênes, « de cette plage baignée de rayons qui mérite notre baptême de Côte d’Azur ». Pour forger ce terme, Liégeard, le bourguignon, s’inspire de la dénomination du département de la Côte d’or.

« La Côte d'Azur ! Ainsi, du château d'If jusqu'aux palais de Gênes, s'intitule désormais le pays de la mer bleue, du soleil et des fleurs... Le dictionnaire s'est augmenté d'un mot. »

Mais où se trouve réellement la Côte d’Azur ?

Pour Stéphen Liégeard, dans son livre, la Côte d’Azur va de Marseille à Gênes : « du château d'If jusqu'aux palais de Gênes ».

De nos jours, certaines sources la limitent, à l'ouest, à la ville de Cassis et, à l'est, à Menton. Dans ce cas, elle couvre entièrement le littoral des départements du Var et des Alpes-Maritimes et partiellement celui des Bouches-du-Rhône.

Des guides touristiques la situent à Bandol, limitant la Côte d'Azur au littoral des départements du Var et des Alpes-Maritimes. Certains sites la font même partir de la ville d'Hyères. D'autres sources la limitent en pratique à Saint-Tropez.

Enfin, le site officiel du tourisme de la Côte d'Azur restreint l'appellation « Côte d'Azur » à une large bande côtière du département des Alpes-Maritimes.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout