Rechercher
  • Lucas Lachegar

L'immanquable Cours Saleya à Nice

Le nom de Saleya remonterait au fait que dans ce secteur, des réserves appartenant à l’abbaye de Saint-Pons, des celliers, et que le moine chargé de ces celliers était le « cellerié » d’où sa demeure « cellaria ou cellaya » qui aurait donné « saleya » par déformation. C'est la première véritable promenade publique avant la fameuse Promenade des Anglais.


C'est le plus ancien marché de la ville. Les marchands de fruits et légumes prennent leurs quartiers sur le Cours Saleya depuis 1861 et sont très vite rejoints par les fleuristes. Ce lieu de promenade devient le cœur commerçant de la ville, on vient se pavaner, discuter, ficanasser. Les horticulteurs descendent des collines de Saint-Pancrace, de Nice-Ouest, de la vallée du Paillon… avec leurs fleurs.

Lou Cours comme l’appellent les niçois, part des jardins de l'ancien Palais Ducal aux deux Terrasses des Ponchettes, une Promenade des Anglais avant l’heure pour observer le paysage.


C'est aussi sur le Cours Saleya que fut créé, en 1873, le Carnaval moderne, qui émigra vers l'avenue Jean-Médecin dans les années 1880.


Désormais, c’est le rendez-vous des niçois et des touristes, un lieu animé et convivial pour y déguster les spécialités locales.



0 vue0 commentaire