Rechercher
  • Lucas Lachegar

Des inscriptions spéciales dans le Vieux Nice...

Tu as surement remarqué les inscriptions si particulières au dessus des portes de plusieurs immeubles dans le Vieux Nice?


Il s’agit d’un linteau, une inscription médiévale que le propriétaire décorait comme il le voulait lorsqu’il emménageait dans un bâtiment, il en existe encore une trentaine dans tout le Vieux Nice !

On peut trouver des signes religieux, des initiales, des dates, des armoiries de familles locales ou encore des devises, à toi de les retrouver lors de ta balade...


Mais si tu regardes attentivement... au-dessus de ces inscriptions se trouvent des grilles un peu spéciales appelées des impostes. L’imposte permet à la fois de ventiler l’habitation et d’éclairer le début de l’escalier .


Voici la climatisation niçoise ! Et oui, dès le Moyen Age, les niçois construisent des immeubles très hauts et des maisons étroites où le soleil pénétrait peu mais à partir du 17ème siècle ils sont encore plus ingénieux : ils installent des puits d’air et de lumière en créant des courants d’air, en faisant circuler l’air chaud accumulé sous les toits brulés par le soleil et l’air frais des ruelles ombragées. Le soir, on jetait un seau d’eau devant la porte pour faire « démarrer » la climatisation pour la nuit. L’eau fraiche faisait baisser la température de 2°C.


Au bout de la rue de la Barillerie, prends les escaliers jusqu’à découvrir un des anciens lavoirs du Vieux Nice encore parfaitement conservé. Les bugadières venaient ici laver leur linge (un bac pour l’eau et l’autre le savon) et échanger les derniers potins du quartier.


12 vues0 commentaire